Lorsque nous l'avions vu, avec mon chéri, nous avons craqué, un vrai coup de foudre pour tous les 2. Nous avons décidé de l'adopter illico, rompant ainsi avec ma parole d'abstinence totale depuis 3 ans, il était fait pour nous ! Sa place parmi nous a tout de suite été trouvée ...

Allez, je lève le voile, mon dernier article en ayant intrigué plus d'une : depuis notre arrivée sur Strasbourg, j'ai promis de ne plus acheter de meubles, de ne plus chiner, restaurer,  patiner, visser, scier,  je fuis les Emmaüs, les brocantes, les antiquaires, les vide-greniers. Les peintures, encaustiques, pigments, scie sauteuse, et pinceaux sont remisés à la cave. Mais là, ce meuble industriel aurait été parfait dans mon atelier, d'où la réorganisation et la place libérée pour lui .

tri postal

Il a été livré, monté par les escaliers, 1ère pose dans notre entrée, et là, ô rage , ô désespoir : il ne passait pas à quelques cm près dans le couloir qui mène à mon atelier.

Pour l'instant le mur reste vide, le temps que je digère ma bêtise !

photo_atelier_showroom_01

Un grand coup de chapeau à Julien et Clément, de vrais gentlemen, qui ont redescendu ce grand meuble de tri-postal avec leur ami et mon grand ado N°1 (il fallait bien être 4 !), l'ont remis dans leur camion, et nous ont remboursé notre achat. Ce meuble est donc à nouveau en vente, dans leur magasin, ainsi qu'une multitude d'autres meubles et objets de déco.

Pour retrouver les Gentlemen Designers : leur site ou leur magasin à Handschuheim (19 rue principale).

Ceci dit, avant d'annoncer que vous venez de ma part, prenez bien vos mesures ! ( je comprends maintenant pourquoi lors de notre déménagement, nacelle et passage par les porte-fenêtres ont été privilégiés ....)