Mes madeleines de Proust à moi : fermer les yeux, respirer l'odeur du maquis, et automatiquement mon hameau corse ressurgit accompagné de tous les souvenirs d'été d'enfant, d'ado, puis de mariée, et maintenant de maman .

J'ai transmis le virus à mes 3 ados qui adorent le village et tous mes cousins là-bas ...

Comme à chaque fois, j'ai ramené dans mes bagages un peu de mon maquis. Restait cette année à imaginer comment le présenter pour mettre en avant l'esprit corse de "Valentine" dans une collection éphémère et très limitée : "Nepita" et "Muredda".

adv_senteurs_corsesAssociation de lin et de tissus anciens (damassé et coton), vieille médaille religieuse, ficelle de lin, monogramme FF pour "Muredda" et ruban lin à pois pour "Nepita" .

 [création atelier de Valentine, photo non libres de droit ]

« Une madeleine de Proust »
[ SIGNIFICATION ]
Un micro-évènement qui fait ressurgir des souvenirs de jeunesse
Un acte mineur porteur d'une forte charge émotionnelle
[ ORIGINE ] 
Cette expression fait allusion à ces petits actes, petits évènements, odeurs, sensations qui, brutalement, font ressurgir des tréfonds de notre mémoire de lointains souvenirs, souvent chargés d'émotion.
Et si on les affuble de l'appellation madeleine de Proust, c'est parce que, dans "Du côté de chez Swann", le premier tome de "À la recherche du temps perdu", l'auteur évoque une telle remontée de souvenirs.
Alors que, pour le réchauffer, sa mère lui fait boire du thé et manger une madeleine, le goût de celle-ci trempée dans le thé, provoque en lui une sensation intense qui, après une remise en ordre de ses souvenirs, le fera remonter à une époque ancienne où, lorsqu'il vivait à Combray, sa tante Léonie lui faisait goûter un morceau de madeleine trempé dans son infusion.